34 grands barrages prévus à l’horizon 2027 au Maroc

La question de l’approvisionnement en eau potable est prise très au sérieux, et les ressources financières nécessaires sont mobilisées pour la mise en application du Programme prioritaire national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027, a affirmé le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani.




Intervenant à l’ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, M. El Otmani a rappelé la séance de travail présidée mardi dernier par SM le Roi Mohammed VI, et qui a été consacrée à ce Programme prioritaire, soulignant l’intérêt accordé par le Souverain à cette question “vitale”.

Le programme prioritaire permettra de garantir les besoins en eau potable et en eau d’irrigation selon une vision claire s’étalant de 2020 à 2027, a-t-il noté, estimant que ce programme ambitieux présenté et approuvé devant le Souverain permettra d’augmenter le nombres de grands barrages de 145 à 179, soit une hausse de 14 grands barrages en cours de réalisation.

Ces structures, a ajouté M. El Otmani, seront renforcées de 20 grands barrages à l’horizon 2027, portant ainsi la capacité des barrages du Maroc à 27 milliards de mètres cubes d’eau de surface provenant des pluies (contre de 18 milliards de mètres cubes).




S’agissant des petits barrages et des barrages collinaires, le chef du gouvernement a fait savoir que leur nombre connaîtra également une augmentation, compte tenu de leur importance notamment pour les habitants des régions montagneuses et rurales éloignées, soulignant à cet égard le rôle de ces retenues dans le stockage des eaux des averses.

À cette occasion, le Chef du gouvernement a rappelé les cinq axes sur lesquels repose le programme prioritaire et qui consistent premièrement en le développement de l’offre hydrique à travers la poursuite de la politique de construction des barrages et de dessalement des eaux de mer, annonçant, dans ce sens, l’ouverture de trois grandes stations de dessalement dans les années à venir.




Le deuxième axe, a poursuivi M. El Otmani, concerne la gestion de la demande et la valorisation de l’eau à travers les moyens d’économiser cette denrée en l’utilisant de manière responsable, particulièrement dans le secteur agricole, notant qu’un programme intégré a été lancé et se poursuit à cet effet.

À cet axe s’ajoute le renforcement de l’approvisionnement en eau potable en milieu rural, qui a pour but de généraliser le réseau d’approvisionnement en eau potable intégrant ainsi les différentes zones du monde rural, a poursuivi M. El Otmani qui s’est également arrêté sur le quatrième axe du programme relatif à la réutilisation des eaux usées traitées dans l’irrigation des espaces verts et des terrains de golf.




Considérant cet axe comme “une importante source d’économie d’eau”, le chef du gouvernement a fait remarquer qu’”environ 40% des terrains de golf sont arrosés par des eaux réutilisées”, appelant à atteindre l’objectif des 100% et à faire en sorte que ces conditions s’appliquent à tout nouveau terrain de golf, tout en exhortant les clubs déjà existant à adhérer à ce programme.

Abordant le cinquième axe du programme, M. El Otmani a mis l’accent sur l’importance de la communication et de la sensibilisation dans la mesure où “la solidarité et l’implication de tous les intervenants, ainsi que de la société civile et du citoyen, sont nécessaires dans la question de la valorisation de l’eau”, soulignant le devoir de préserver cette denrée “indispensable à la vie”.




À lire aussi:

https://www.lepetitjournalmarocain.com/2019/12/09/dakhla-lancement-des-travaux-de-la-plus-grande-usine-de-dessalement-au-monde/




https://www.lepetitjournalmarocain.com/2019/12/28/voici-le-plan-du-maroc-pour-affronter-les-defis-de-leau-au-cours-des-30-prochaines-annees/




https://www.lepetitjournalmarocain.com/2019/12/28/espagne-une-ministre-interpellee-sur-la-delimitation-des-eaux-territoriales-du-maroc/




https://www.lepetitjournalmarocain.com/2019/12/18/regie-de-distribution-deau-et-delectricite-de-larache-860-000-dirhams-detournes/




https://www.lepetitjournalmarocain.com/2019/11/19/voici-les-villes-marocaines-menacees-par-des-inondations-dans-les-annees-a-venir/




https://www.lepetitjournalmarocain.com/2019/12/17/video-casablanca-encore-sous-les-eaux-apres-les-fortes-pluies/




https://www.lepetitjournalmarocain.com/2019/11/03/dici-2050-des-villes-cotieres-marocaines-pourraient-disparaitre/