Affaire Hamzamonbb: la styliste Aicha Ayach fait l’objet d’un mandat d’arrêt international

L’enquête sur l’affaire « Hamza Mon bb » apporte de nouveaux éléments chaque jour. Les autorités marocaines ont lancé, sur la base d’informations reçues, un mandat d’arrêt international à l’encontre de Aicha Ayach, qui serait la tête pensante et l’administratrice des comptes Hamza mon bb.




Aïcha Ayach, qui se présente comme styliste et femme de médias, n’est pas seulement soupçonnée d’être la tête pensante derrière les comptes Hamza mon bb.

Elle serait aussi la commanditaire des rumeurs et ragots colportés, le chantage et autres formes de menaces exécutés à travers ces comptes, contre des célébrités du monde de l’art et de la culture.

Aïcha Ayach se trouverait aux Émirats, un pays avec lequel le Maroc a signé, depuis avril 2006, un accord de coopération judiciaire portant, entre autres, sur l’extradition des criminels.




La supposée styliste et femme des médias, n’est pas la seule à faire l’objet d’un mandat d’arrêt international. Les autorités sont aussi à la recherche du complice et bras droit de Aïcha Ayach. Il se trouverait à l’étranger, sous de fausses identités restées inconnues jusqu’à présent.

Selon des sources bien introduites, la chanteuse Dounia Batma ne serait pas directement impliquée dans l’administration des comptes incriminés, tout comme elle n’aurait pas trempé dans les affaires de racket.

Sa relation avec l’administrateur des comptes serait liée à leur utilisation à des fins de règlements de compte.




Par contre, la chanteuse et Aïcha Ayach se connaissaient et s’étaient rencontrées, comme en témoignent des posts publiés sur Instagram.

Le volet judiciaire de cette affaire démarre bientôt devant le tribunal de première instance de Marrakech. Il s’agit d’un policier qui sera jugé à partir du 16 janvier.

Suivra, le 23 janvier, le procès de Soukaina Glamour, du correspondant de presse Simo Dahir et du patron d’une agence de location de voitures.

Mais, il faudra attendre le 8 février pour le début du procès des sœurs Dounia et Ibtissam Batma, poursuivies en liberté provisoire, après avoir versé des cautions respectives de 500.000 et 300.000 dirhams.




À lire aussi:

https://www.lepetitjournalmarocain.com/2020/01/07/affaire-hamzamonbb-dounia-batma-devra-payer-une-caution-dun-demi-million-de-dirhams/




https://www.lepetitjournalmarocain.com/2019/12/29/affaire-hamza-mon-bb-soukaina-glamour-confirme-limplication-de-dounia-batma-et-de-sa-soeur/




https://www.lepetitjournalmarocain.com/2019/12/29/affaire-hamza-mon-bb-dounia-batma-interdite-de-quitter-le-territoire-national/




https://www.lepetitjournalmarocain.com/2019/12/26/affaire-hamza-mon-bb-les-dessous-dun-compte-qui-a-detruit-bien-des-vies-au-maroc/




https://www.lepetitjournalmarocain.com/2019/12/26/affaire-hamzamonbb-ibtissam-batma-la-soeur-de-dounia-batma-entendue-par-la-police/




https://www.lepetitjournalmarocain.com/2019/12/23/hamzamonbb-dounia-batma-nie-avoir-ete-convoquee-par-la-police/




https://www.lepetitjournalmarocain.com/2019/09/24/du-nouveau-dans-laffaire-hamza-mon-bb/




https://www.lepetitjournalmarocain.com/2019/09/04/des-problemes-judiciaires-pour-la-chanteuse-marocaine-dounia-batma/




https://www.lepetitjournalmarocain.com/2019/12/25/video-dounia-batma-est-en-colere-contre-les-rumeurs-a-son-encontre/